02/09/2007

17) Le masque

 

Masque 131

 

 

Le masque : une des ‘représentations’ les plus usuelles de Dionysos.

 

 

Dionysos est souvent tout simplement ‘évoqué’ par un masque aux yeux vides: le dieu n'est pas visible, seul le masque l’est comme un drapeau flottant n’est pas le vent mais l’évoque. Celui qui revêt le masque et boit du vin peut devenir ntr, 'avatar' du dieu. Dionysos est le père de la comédie et de la tragédie, et le protecteur des comédiens. Comédie et tragédie étaient au départ des illustrations du culte, et elles avaient une forme littéraire scandée particulière, le dithyrambe.

 

 

 

 

Ci bas une réinterprétation d'une fresque romaine: "le masque blanc", copyright Eric Itschert. Cliquez sur la photo pour l'aggrandir.

comedie,tragedie,culte,yeux vides,masque,avatar,dionysos


Voir aussi n° 4) en archives: confrontation peinture-installation-boîte.

Commentaires

LES COMEDIENS QUI JOUAIENT TOUS AVEC UN MASQUE...sur leur visage-aujourd'hui Dionysos renierait "ses" adeptes ,si on considère que nombreux sont les porteurs d'un masque pas toujours artistique...(petite parenthèse que m'évoque ce beau masque)n'est ce pas hieroglyphe que signifie "ntr" en egyptien;tu l'avais expliqué dans un article d'étymologie-il me semble-je reviens sur mes pas,j'aime bien me balader tranquillement dans tes allées-un plaisir reposant et qui emmène loin! bisous

Écrit par : orphea | 05/06/2008

Répondre à ce commentaire

Petit mot pour orphea... Non, 'hiéroglyphe' s'écrit en égyptien 'mdw n[u]t[u/]r' (hihi, revoir le post n° 60 en archives, les petits caractères) . Ta remarque concernant le masque est amusante car le masque et le vêtement ont étés une des causes des discussions les plus violentes au cours de l'élaboration de "l'introduction au symbolisme bleu constructif "! J'étais partisan de la nudité pour exprimer un monde qui n'aurait plus besoin de fard ni de l'apparence du vêtement (distinction de classe, etc...), bref tout l'idéal du naturisme 68ard. Mais cela était sans compter le monde du théatre que représentait Philippe Van Ham: en effet, proner la nudité de manière trop radicale dans les tableaux risquait de nous priver d'une dimension supplémentaire! La question ne fut donc pas tranchée finalement... Biz,

Écrit par : Eric | 08/06/2008

Répondre à ce commentaire

tu as raison (of course!)je faisais allusion d'ailleurs au N°60,que j'avais mal lu-mais dont j'avais un souvenir -merci,aussi pour l'explication-bisou du soir-

Écrit par : orphea | 09/06/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.