03/10/2007

36) Extrait d'un carnet de voyage, DEUX.

 Une belle rencontre
 
 
(L'histoire se commence par le n° 35 .)
 
 
bl sirène dét
 

DEUX

 
Je ne sais pourquoi, au lieu de prendre la porte du mur en face de moi en entrant, où il y a une petite étiquette, je prends le chemin de la porte de gauche, entre-ouverte. Le bois de la porte est très ancien.  Je pénètre dans une pièce très sombre, archaïque et voutée. La pièce est petite, chaulée sauf le sol de pierre, et vide.  Je distingue un escalier dans un coin.  L’escalier, montant, est aussi de marbre blanc. Des tapis très riches égayent la pièce où j’arrive.  Une superbe jeune fille est assise sur un siège de type antique, en X ; elle écrit à la lueur d’un candélabre à sept branches, sur une table de bois surchargée de vieux grimoires.  Un livre est ouvert.  La fille y ajoute des inscriptions en grec, dans une encre rouge.  J’y vois une carte du ciel à un moment précis, le sceau de Salomon, et d’autres signes étranges.  La fille m’a vu entrer et n’a pas du tout l’air surprise.  Elle me fait signe de m’asseoir sur un siège comme le sien, près d’elle. Maintenant elle continue d’écrire.

 

Bl deux 034


Je remarque que ce que j’avais d’abord pris pour une carte du ciel est en fait un schéma de corrélation entre des éléments alchimiques.  Je m’excuse en français, dis que je désire partir mais en me regardant avec des yeux noirs très chauds elle me retient doucement par mon poignet, d’une main aux doigts longs et fuselés. Le contact de sa main est comme une caresse très douce et me fait frissonner de bien-être. Les ongles de sa main sont coupés courts et sans vernis.  Elle met un doigt sur sa bouche en souriant, je lui vois deux fossettes, elle me fait signe de me taire.  Elle est vraiment superbe, et doit avoir entre 16 et 18 ans.  Malgré son geste très doux sur mon poignet, je la sens très décidée et très persuasive.  Alors j’attends sans plus rien dire et je l’admire pendant qu’elle écrit.  Le visage, tout à fait naturel et sans aucun maquillage, est typiquement grec.  Un joli petit nez droit, de grands cils noirs, des cheveux d’ébène très longs, un corps souple comme une liane, très brun.  Sa peau est mate.  Elle porte des vêtements forts lâches, dont le blanc contraste avec le brun foncé de son visage et de ses membres.

 

Sirène bl3Bl deux 033

 

 



 

 

(à suivre...)

Commentaires

J'attends la suite avec impatience ;)

Écrit par : lilo | 03/10/2007

Répondre à ce commentaire

Ici Bonjour Eric,
Je viens chez toi pour la premiere fois.
J'aime la poesie, tant qu'elle est "digestible". Ca tombe bien.
C'est bien de ne pas rebuter les curieux par un texte trop long. Il faut pouvoir entrer doucement.

Bien à toi,

Écrit par : Eric | 03/10/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.