23/11/2007

44) Série des Cyclades: 'Oia-Thira'

 

img0005

© Eric ITSCHERT

'Oia-Thira', 100cm x 73cm, huile sur toile de lin, 1998.


Encore un tableau où les couleurs sont complètement trahies à la reproduction. En réalité la mer à l'avant-plan est d'un bleu outremer profond...


Il s'agit du petit village d'Oia sur l'île volcanique de Thira (aussi connue par son nom Santorin) dans les Cyclades en Grèce.

16:50 Écrit par Eric dans Cyclades: peintures, Peintures | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : oia, thira, cyclades | |

Commentaires

C'est le style de tableau que j'affectionne tout particulièrement c'est très beau amitiés et bon week-end

Écrit par : domi | 23/11/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour! Après bien des déboires informatiques, je peux enfin venir vous rendre visite également. Et... quel bonheur! Les cyclades pour m'accueillir!! Et bien sûr, ça me donne envie d'y retourner illico! Dites-moi, s'agit-il ici de Santorin??
Je prends un peu de temps tout à l'heure pour venir voir vos oeuvres. Bon dimanche!

Écrit par : pierre de lune | 25/11/2007

Répondre à ce commentaire

Petit mot pour pierre de lune... En effet, le deuxième nom de cette île est Santorin: c'est les Francs, occupant l'île en 1204, qui lui donnèrent ce nouveau nom gardé depuis lors par les latins pour désigner l'île. Les turcs la nommèrent Déirmetzic. Les grecs la nomment Thira, souvent transcrit en Théra ou encore Thérassia. C'est une île qui ne ressemble à aucune autre... J'ai vraiment eu le coup de coeur pour ce lieu volcanique...

Amicalement,

Eric.

Écrit par : Eric | 25/11/2007

Répondre à ce commentaire

Petit mot pour Domi... Merci pour la visite et le gentil petit mot. Ce tableau est le résultat de pas mal de travail: sur l'île où on était en vacances, je me levais souvent tôt quand les autres dormaient encore, et je partais 'prendre des notes'. Et mon carnet d'esquisses, des aquarelles, un appareil photo ne quittaient jamais mon sac à dos. Les aquarelles me servaient sourtout à noter les couleurs d'un paysage. Ici, c'est une vue de fin de journée, à la pointe du village d'Oia. Le soir, les gens venaient s'assembler sur cette pointe pour admirer le coucher de soleil, et à la fin quand le soleil avait disparu ils applaudissaient... C'était vraiment une ode à la nature... Amicalement,

Eric.

Écrit par : Eric | 25/11/2007

Répondre à ce commentaire

Contente de t'entendre à nouveua Eric ! Passe encore un agréable dimanche ! Bisous à toi

Écrit par : Mélusine | 25/11/2007

Répondre à ce commentaire

Merci bcp pour tes compléments d'informations sur ton tableau, je ne savais pas qu'un peintre prenait des notes (un peu comme moi quand j'écris des contes) pour les couleurs et avant une esquisse c'est passionnant ! passe un bon dimanche amitiés

Écrit par : domi | 25/11/2007

Répondre à ce commentaire

merci Eric
meerci pour ton message sur mon blog, tu me diras ce que tu as pensé de mon livre sur Frida Kahlo.
Ce que je vois de toi me plaît beaucoup et invite mes mots

Écrit par : Pierre | 26/11/2007

Répondre à ce commentaire

Et même... si les couleurs sont trahies, le tableau reste vraiment envoûtant. Il possède ce quelque chose de magique qui survit à tout...

Écrit par : JB | 28/11/2007

Répondre à ce commentaire

... Bonjour,
merci de ta visite et excellente continuation
Claude

Écrit par : Claude | 28/11/2007

Répondre à ce commentaire

Ge geft ma goesting! Respect et admiration pour ce que tu peins et pour ta conception de la peinture.
Tu me fais aussi regretter de perdre mon temps sur mon blog.
Faut que je reprenne mes pastels gras et mes aquarelles...
Merci de ton passage sur mon blog!

Écrit par : Nosferatuske | 29/11/2007

Répondre à ce commentaire

Salut l'ami ! Bravo l'artiste...c'est vraiment beau!
Merci de ton petit mot, ce qui est important c'est le partage..
Bon weekend et à bientôt

Écrit par : Chadou | 30/11/2007

Répondre à ce commentaire

j'avais manqué cette page!même trahies,les couleurs sont très belles,peut etre surtout le tracé pur des lignes ,qui ressort!et les oppositions claires-obscures.J'aimerai la voir en grandeur nature..superbe-

Écrit par : orphea | 24/02/2008

Répondre à ce commentaire

le dédale de tes ruelles apparentes ou cachées sont encore un symbole du labyrinthe à plusieurs niveaux..T'arrive t il de peindre ,sans laisser de messages particuliers..sans histoire à raconter..sans but précis..juste pour une émotion.?

Écrit par : orphea | 24/02/2008

Répondre à ce commentaire

Petit mot pour orphea... Des fois, je peins des personnages autour de piscines juste pour une émotion, des fois juste un modèle sans rien autour. Le démarrage d'un tableau est souvent fait sans trop réfléchir, c'est après que je me dis: tiens pourquoi ai-je eu envie de peindre cela comme ça?...

Écrit par : Eric | 24/02/2008

Répondre à ce commentaire

Les couleurs sont peut-être trahies mais c'est magnifique quand même ! Bisous, sabine

Écrit par : sabine | 03/05/2008

Répondre à ce commentaire

Il n'est pas possible de deviner comment sont les bleus sur le tableau original, mais sur l'écran, le résultat est fascinant !
Il existe donc des trahisons qui sont respectables, puisque le résultat est merveilleux !

Toutes mes félicitations. Je n'aime pas toute votre oeuvre, mais les tableaux qui me plaisent me plaisent vraiment !

Merci pour le plaisir que font naître ces créations !

Écrit par : dôron | 09/07/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.