11/02/2008

64) Abrégé de mythologie crétoise et grecque (2).

64) Abrégé de mythologie crétoise et grecque (2).

 
Voir n° 48 avant de lire ce texte.

 

B) ARIANE, OU L'AMOUR ET LA JUSTESSE VICTORIEUSES DE LA MORT.

(Ariane la subtile magicienne.)

 

ariane-fil 002

 © Eric ITSCHERT

Ci-dessus : Ariane dans un de mes tableaux…

 

Concernant la légende de Thésée et du Minotaure, le temps m'a fait comprendre que c'est Ariane qui est le centre caché de l'histoire, Thésée n'en est que le héros visible et secondaire.

 

Comme raconté précédemment, Ariane est donc la fille du roi Minos et de Pasiphaé, et la demi-sœur du Minotaure.  Ses grands-pères sont Zeus par le roi et Hélios par la reine.  Ariane est d'une beauté telle que Dionysos en tombera follement amoureux, mais ici j'anticipe.

 

Le labyrinthe.

Lorsque Thésée arrive en Crète avec la fournée d'adolescents à sacrifier au Minotaure, Ariane en tombe de suite amoureuse : c'est un premier amour d'adolescente.  Elle fournit à Thésée le moyen de ne pas s'égarer dans les couloirs inextricables du labyrinthe : une pelote de laine rouge.

 

laine 002
© Eric ITSCHERT

 

 

Non, Ariane n'a pas trompé Thésée parce que le labyrinthe n'aurait été qu'à une seule voie, rendant tout fil inutile.  Cette thèse nuit à la complexité du mythe. Rappelons-nous ce qui a été dit précédemment : le même labyrinthe peut se révéler être à une seule voie ou à plusieurs, cela dépend de QUI entre et non de la texture du labyrinthe.  Ariane a demandé conseil à Dédale, ce n'est donc pas pour tromper malicieusement Thésée.

 

mer10-02-2008 156
© Eric ITSCHERT

 

Thésée a bel et bien besoin du fil.  Ariane sait que Thésée ne passera pas au travers du miroir, qu'il manque encore de sagesse, qu'il est trop jeune et qu'il doit vivre sa vie sur cette terre. Thésée doit donc impérativement retourner sur ses pas une fois le Minotaure vaincu.

 

 

thesee_minotaure_b005

Ci-dessus : Thésée combattant le minotaure, dessin d’après un péliké attique à figures rouges (+- 480 av. J.-C.)
© Eric ITSCHERT

  

Le départ de Crète.

 

La situation d'Ariane est différente de celle de Thésée. Son personnage représente l'intériorité propre au féminin qu'il y a en chacun de nous, et la transfiguration opérée par l'amour. Ariane devient totalement elle-même au moment où paradoxalement l'amour la fait totalement sortir d'elle-même, et acceptant de se 'perdre' elle se retrouve. Elle accepte de quitter sa vie dorée, elle s'affranchit consciemment de ses parents. Cet affranchissement ne nuit pas aux parents, au contraire il est un bien car il sauve la vie des jeunes Athéniens et empêchent un crime gratuit et une vengeance supplémentaire du père. Cet affranchissement est une nécessité absolue.

 

Il est exact que la rupture d'Ariane d'avec ses parents est totale, mais il ne peut en être autrement: elle se déplace sur un autre plan maintenant, à un autre niveau où ses parents ne peuvent la suivre. Ariane part donc, une fois le Minotaure et les jeunes Athéniens libérés.  Elle part avec Thésée sur l'île de Dia, appelée Naxos de nos jours.

 

Naxos.

 

Là, Thésée l'abandonne.  Car voilà, l'amour d'Ariane pour Thésée n'est pas partagé. Thésée "oublie" Ariane. Or, cet oubli est étonnant, car comme je l'ai dit précédemment Ariane devait être superbe, si belle qu'un dieu s'éprend d'elle, mais cette beauté que j'imagine tant intérieure qu'extérieure ne sera pas perceptible pour Thésée, Dionysos ayant mis un voile devant ses yeux. Oui, l'histoire profane ose accuser le dieu, prenant parti pour Thésée. En réalité, c'est le voile de l'ignorance que Thésée portera, mais vous aurez remarqué que Thésée ne se sentira jamais coupable de tout ce qui lui arrive, cela sera toujours de la faute des autres, des dieux ou de la fatalité. Par exemple, s'il a oublié de changer les voiles du navire, c'est de la faute de la malédiction d'Ariane. Thésée, malgré son courage de lion et son désir de justice, vit comme un somnambule et nous sommes trop souvent dans son état. Thésée n'assume pas ses actes.

 

Prenons un autre exemple, et revenons aux fausses justifications de Thésée concernant son 'oubli' d'Ariane :

version antique: Thésée craint les reproches de sa patrie, mais cela ne l'empêche pas plus tard de se marier avec la sœur d'Ariane;

version moderne: Thésée se rend subitement compte qu'Ariane l'a trompé sur la réalité du danger en lui donnant la pelote de laine mais alors il en aura mis du temps avant de s'en apercevoir, cela n'est ni crédible ni en faveur de son intelligence.

En réalité, Thésée est tout le contraire d'un éveillé, c'est pour cela qu'il est le jouet des dieux et des hommes.  Lui aussi désire être affranchi de son père.  Mais parce qu'il n'en est pas conscient cela cause un drame : il "oublie" de hisser la voile blanche pour marquer sa victoire sur le Minotaure.  Son père, voyant une voile noire, se suicide.  Toujours voguant dans son somnambulisme, Thésée est incapable de connaître l'âme de son fils, qui en mourra également.  Au contraire d'Ariane qui rompt sans heurts avec sa famille, Thésée semble fidèle à sa famille à lui mais en réalité il lui nuit gravement en raison du non-dit.

 

Le Grec profane considèrera Thésée comme un héros.  (Thésée mourra pourtant assez misérablement.) Il en est tout autrement pour ceux qui pratiquent certains Mystères. Pour eux, Thésée, c'est avant tout la quête ratée du labyrinthe. Ariane, elle, a réussi le parcours.  Une version du mythe dit qui plus est qu'Ariane a accompagné Thésée à l'intérieur du labyrinthe et l'a éclairé de son diadème lumineux.

 

DIONYSOS ET ARIANE…ou le parcours réussi.

 

dionysos_ariane2

 

 Ariane et Dionysos, panneau latéral de "Jonathan dans la villa romaine",
© Eric ITSCHERT

 

La rencontre d'Ariane avec Dionysos est racontée par le profane comme un épisode accessoire du Mythe or celle-ci en est la clé et le centre. La triade Sémélé-Dionysos-Ariane est le centre de certains Mystères grecs, telle la triade Osiris-Isis-Horus l'est pour une Égyptien de l'époque des Ptolémées. Dionysos est d'ailleurs assimilé à Osiris.  Je ne puis ici entrer dans les détails, ce n'est pas le but de cette communication, mais certains éléments devraient vous mettre la puce à l'oreille.  De Thésée le dormeur il ne reste que le souvenir qui s'immortalise.  Ariane, elle, devient toute entière immortelle.  Car l'amour authentique (voir notre citation de Nietzsche à propos de Dionysos) sincère et partagé, survenant après une triste amourette adolescente, lui fait accompagner Dionysos sur son char.  Le couple gagne la voûte céleste, illuminée soudain par le diadème de la jeune femme : les pierreries deviennent les étoiles étincelantes fixées au firmament, en forme de couronne.  Le rire les accompagne.  Le mythe se croit encore obligé de souligner que le fils de Cronos fait d'Ariane une immortelle, mais pour l'Initié c'est une lapalissade. 

 

nuit005

 

"Devenir une étoile dans le ciel" c'est justement ce que font Osiris, Isis et Horus, ainsi que tout Initié s'identifiant aux dieux et devenant immortel après avoir réussi à franchir les obstacles du voyage en envers pour l'ultime métamorphose.

 

Désormais, Dionysos et Ariane vivront dans l'éternel présent, tel Horus renaissant enfant entre les lions 'hier' et 'demain' au milieu du serpent se mordant la queue, tout est un, et la main de l'enfant posée en signe de silence nous interdit d'essayer d'en dire plus…

 

 

b_horusdor001

 

© Eric ITSCHERT

Commentaires

Bisous Eric, j' ai mis une petite vidéo un peu folle mais jolie je trouve sur mon blog......Merci pour ton passage gros gros bisous et jolie fin de soirée.........Encore un superbe billet.......

Écrit par : Goellia | 11/02/2008

Répondre à ce commentaire

Thésée n'a pas vaincu seul l'épreuve du labyrinthe,il ne peut pas en avoir retiré une victoire sur lui même-ses "oublis" montrent bien un etre peu mature,(éveillé)-l'amour par intéret..n'en fait pas moins un héro,la notion morale n'est pas toujours présente-bien qu'Ariane a eu un destin hors du commun...
J'aime bcp le serpent qui se mort la queue,tu te plais,au conact des symboles.
(Dans le tableau d'hier,Pour la petite clé,je ne connais pas l'explication)

Écrit par : orphea | 12/02/2008

Répondre à ce commentaire

correctif:bien qu'Ariane ait eu un destin...
baccino-

Écrit par : orphea | 12/02/2008

Répondre à ce commentaire

merci pour cette belle page d'histoire sans doute existe t'il cet amour éternel amitiés phil

Écrit par : le baladin | 17/02/2008

Répondre à ce commentaire

Belle Ariane... ...j'aime beaucoup le premier tableau, magnifique !

Bonne semaine

Écrit par : Eliane | 18/02/2008

Répondre à ce commentaire

cher collègue,
félicitations, superbe technique riche de signification et de métier.
J'avais déjà vu certaines oeuvres dans un catalgue mais je ne sai plus lequel.
bon courage dans cette galère vous n'êtes pas seul !

Écrit par : jm goffin | 17/05/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.