25/01/2010

141) De la forme et du style, 2

 

L'abstraction

 

Rien n'est plus facile que l'abstraction.  On ne peut pas lire deux articles sur l'art actuel sans tomber sur le poncif « l'artiste s'est libéré de... ».  L'artiste se libère de la figuration, de la forme, de la couleur, de la peinture, de la surface... même du travail (c'est tellement 'tendance' de faire travailler des petits esclaves pour soi, fut-ce pour écrire des concepts).  Pour moi, ni la difficulté technique ni la figuration ne sont un esclavage.  Je n'en éprouve donc pas le besoin de m'en 'libérer' comme disent si pompeusement, si doctement et si moutonnesquement des critiques d'art. C'est à partir du moment où vous supprimez les difficultés que vous entrez dans la stérilité.  Imaginez-vous offrant un concept de fleur à votre femme au lieu de vraies fleurs...  Et moi je préfère me nourrir d'un délicieux repas plutôt que de la lecture d'une recette de cuisine ou de concepts de nourriture...

 

Rien n'est plus facile que l'abstraction, disais-je, et j'ai réalisé quantité d'œuvres abstraites à partir de mes humanités.  J'ai exploité avec curiosité toutes sortes de directions et de techniques, les unes plus construites et les autres plus aléatoires.  Adolescent j'ai expérimenté la technique du dripping de Pollock dans mon jardin, j'ai trafiqué un petit moteur afin de faire tournoyer très vite des cartons et d'y projeter des laques, j'en passe... Le point commun de mes premiers travaux abstraits était la palette de nuances de la couleur bleue qui déjà me fascinait. Il est possible d'être très créatif et ces travaux m'ont beaucoup amusé. Cela n'empêche que je trouve que l'art abstrait est un art mineur et décoratif.

 

abstrait-blue-006b

Abstrait bleu 006, copyright Eric Itschert

 

abstrait-rouge-081b

Abstrait rouge 081, copyright Eric Itschert

 

abstrait-vert- 003b

Abstrait vert 003, copyright Eric Itschert

 

abstrait-jaune-208b

Abstrait jaune 101, copyright Eric Itschert

 

abstrait-514b

Abstrait 514, copyright Eric Itschert

 

 

Un jour par jeu j'ai donné un autre nom à mes abstraits. Ces noms renvoyaient à la figuration: pour les abstraits présentés ici cela donne de haut en bas: 'fleur bleue', 'velours couché rouge', 'fleur vénéneuse', 'monochrome jaune assassiné par une pierre pi et sa comparse le segment de droite noir', et enfin 'combat inégal entre le bleu et le jaune deux à un'. Évidemment c'est par ironie envers les producteurs de ce genre de titres que j'ai réalisé ce jeu...