26/04/2016

315) De l’opportunité ou pas de susciter un faune

Discussion animée avec Iacchos

 

Début de l’histoire

 

 

faune,grimoire,magie,magie panique,fée,elfe,farfadet,créature fantastique,cottingley fairies,sir arthur conan doyle,filtre,photo

Jeunes faunes, illustration aux deux encres inaltérables, © Eric Itschert

 

 

Le deuxième cadeau

 

Iacchos m’offre son deuxième cadeau.  Soigneusement emballé dans du papier de soie en plus du papier d’emballage du magasin, je découvre un grimoire.  Il a l’air très ancien et j’y admire de superbes enluminures.  Le titre est tout simple : « Traité de magie panique » (1).  Parmi différentes recettes, on y trouve « comment susciter un faune ».  Un vieil article de journal sert de signet.  Je me prépare à le jeter quand Iacchos interrompt mon geste :

 

«  - A ta place je ne ferais pas cela.  Lis d’abord l’article. » 

C’est un article qui traite d’un photographe.  Je lis tout haut :

«  - Le photographe grave sur la pellicule l’image qu’il veut conserver.  En 1556, l’alchimiste Fabricius arrive à projeter des images dans une chambre noire grâce à la mise au point d’une lentille.  Peu de temps après, Le Caravage utilise cette invention pour ses peintures : il possède une de ces précieuses lentilles améliorée.  En 1780, le physicien français Charles se penche sur cette découverte pour fixer des silhouettes sur un support.  Ce n’est qu’après 1861, suite à la découverte du gélatinobromure d’argent que les épreuves se multiplient.  En juillet 1917, la famille Wright prétend avoir fixé pour la première fois des fées sur la pellicule.  Cela se passe à Cottingley, petit village du Yorkshire, en Angleterre.  Malgré une ardente défense de Sir Arthur Conan Doyle (1859-1930), les épreuves se révèlent être des trucages.  En revanche, en 1921, le photographe  Sigiswald von Wolfsburg parvient effectivement à photographier des elfes et des fées lors d’un voyage en Irlande.  Il a mis au point un filtre qui révèle la présence des êtres du petit peuple sur la pellicule. On voit ici le photographe dans son atelier. »

 

 

faune,grimoire,magie,magie panique,fée,elfe,farfadet,créature fantastique,cottingley fairies,sir arthur conan doyle,filtre,photo

« Le photographe  Sigiswald von Wolfsburg dans son atelier », gravure, photo © Eric Itschert

 

 

Je rigole.

«  - Iacchos, je veux bien admettre qu’on ait les mêmes visions et qu’on perçoive les mêmes êtres fantastiques.  Je les dessine, et si je le fais c’est justement parce qu’ils sont impossibles à photographier !  D’ailleurs on ne voit aucune photo dans cet article !

- Et les farfadets que tu as photographiés hier ?

- Des lumières Iacchos, rien que des petites lumières dansantes.  Il s’agit d’un phénomène naturel au-dessus de marécages, du méthane qui s’enflamme au contact de l’air. Les farfadets camouflent leur présence par ce phénomène. Il s’agit bien et de méthane qui s’enflamme et de farfadets, il faut voir cela de manière quantique (2).

 

Iacchos rit comme s’il lisait dans mes pensées :

- Autrement dit tu crois que ne s’imprime sur la carte-mémoire de l’appareil photo que le phénomène physique qui camoufle la présence des farfadets, et non les farfadets eux-mêmes.

-Exactement !

- On suscitera le faune de l’étang en lui donnant à manger, en lui offrant des pétales de fleurs et de l’encens.  Et tu le photographieras.  La recette pour le faire apparaître est dans le grimoire.  Alors tu me croiras.

- Iacchos, donner à manger à un faune… vraiment !!!  Et puis moi je ne possède pas ce filtre magique. Donc en supposant qu’on parvienne à faire apparaître un faune mes photos ne donneront rien, même avec un appareil numérique et même avec un filtre polarisant. Allons, ne te mets pas en colère.  Je baisse les armes si un seul de mes lecteurs peut produire une photo d’elfe, de fée, de farfadet, de faune ou d’une quelconque autre créature de ce genre.  Avis aux  lecteurs… »

 

Iacchos sourit. Il me donne une boîte minuscule, c’est mon troisième cadeau.

« - Pari tenu ! Alors si une seule photo d’être fantastique t’es envoyée, tu veux bien m’aider à faire apparaître un faune ?

- Promis ! Mais il me manque…

- Ouvre la boîte ! »

 

 

J’ouvre la petite boîte et j’y découvre un filtre. La petite boîte est très ancienne, le verre est fort étrange et seule la bague semble toute récente. Sceptique, j’essaye le filtre sur mon appareil photo et il s’emboite parfaitement.

 

 

« - Iacchos, c’est une blague ?

- Non, je l’ai acheté à Lyon avec les autres cadeaux dans le magasin de l’impasse, puis je l’ai fait adapter sur une nouvelle bague par un orfèvre que mon père connaît à Rome. Je connaissais toutes les caractéristiques de ton appareil ! »

 

A bout d’arguments, et espérant juste que personne n’ait l’idée saugrenue de m’envoyer une photo de créature fantastique, je n’ai plus qu’à louer la ténacité de Iacchos…

 

 

 

  • (1) Magie panique : qui a trait au dieu Pan (voir Faunus).
  • (2) La physique quantique établit entre autres qu’une particule peut se trouver en deux états à la fois et en deux endroits différents en même temps.

 

Lire la suite de l'histoire…

 

 

Vous aimerez peut-être aussi:

 

Cliquer sur la photo pour voir la note:

 

 

 

faune,grimoire,magie,magie panique,fée,elfe,farfadet,créature fantastique,cottingley fairies,sir arthur conan doyle,filtre,photo279) Faune très androgyne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

faune,grimoire,magie,magie panique,fée,elfe,farfadet,créature fantastique,cottingley fairies,sir arthur conan doyle,filtre,photo280) Conte pour charmer un faune

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

faune,grimoire,magie,magie panique,fée,elfe,farfadet,créature fantastique,cottingley fairies,sir arthur conan doyle,filtre,photo  311) Une illustration numérique d'un faune

 

 

Commentaires

bonjour Eric

j'ai aimé lire cette histoire..je la trouve charmante intéressante amusante et si bien écrite racontée

les jeunes faunes le passage encore un peu bébé vers un bel ado qui sait déjà bien prendre la pose

bonne journée Eric
bises **

Écrit par : NAYS | 27/04/2016

Répondre à ce commentaire

Merci chère nays!

Je me suis pris à cette histoire, et ai consulté un tas d'anciennes notes et d'anciens écrits.
Tout y passe, des livres sur la magie et sur les elfes, mais aussi deux traités très sérieux sur la kabbale, mes cours de Midrash, deux ratons laveurs, hihi, tu devrais voir mon bureau!
Bien sur cette histoire est à prendre à plusieurs degrés, y est caché un message... Elle est dans la trame d'histoire d'art et de pavés.
L'âge venant, il est temps de transmettre :D

La trame de l'histoire est dans ma tête, mais ensuite il faut la matérialiser par des éléments historiques et géographiques précis.
Par exemple il n'a pas été facile de resituer la crête du dragon dormant, souvenir d'enfance!
Où était-elle, dans le Brabant ou dans la vallée de la Meuse? Je l'ai retrouvée par hasard après plus de trois heures de recherche dans un des lieux de mon enfance!
Evidemment le dernier passé en revue. Autant te dire que j'ai pris plein de photos!

Bisous chère nays, bon courage avec Tom :D

Écrit par : Eric | 27/04/2016

ta patience et tes recherches ont été récompensées Eric

bonne journée
bisous *

Écrit par : NAYS | 28/04/2016

Bonjour Eric, je vais donc t'envoyer une de mes photos d'elfe prises dans un cimetière, la nuit, il y a vingt-cinq ans. Hi hi hi :-) J'adore cette histoire qui mélange la féerie à la réalité ! Je viendrai lire la suite avec curiosité ! Passe un joli 1er Mai min cher Eric, u petit brin de bonheur sur ton cœur. A bientôt.

Écrit par : Thaddée | 01/05/2016

Répondre à ce commentaire

Non non s'il te plaît Thaddée, je vais perdre mon pari!

Merci pour le brin de bonheur, je t'envoie plein d'ondes positives ;-)

Bisous, bon premier mai!

Écrit par : Eric | 01/05/2016

Les commentaires sont fermés.