03/05/2016

316) Des photos d’êtres fantastiques

Et la visite d’un photographe étrange

 

 

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons

« Photo sans filtre », © Eric Itschert

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons

‘Petit elfe trop pâle’, illustration numérique, © Eric Itschert

« On devine à peine l’elfe, et c’est en noir et blanc … »

 

 

Voir le début de l’histoire

 

 

Des photos d’êtres fantastiques

 

 

 être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons« - Iacchos, tu as triché ! »

 

Iacchos s’étrangle de rire. Je dois lui taper doucement dans le dos et lui faire lever les bras pour qu’il retrouve sa respiration.

 

« - C’est toi qui m’as envoyé ces photos, plus kitsch que cela tu meurs ! Il n’y a que Jeff Koons qui fait pire ! Cela ne compte pas pour notre pari !

- Prouve que ces photos viennent de moi !

- C’est facile Iacchos, tu as oublié de modifier les métadonnées des photos. C’est ici qu’elles ont été faites ! Et je peux même te décrire le pédigrée de la statuette que tu as utilisée !

- Bon je me rends ! » Rigole Iacchos.

«  Quand à mes essais à moi ils ne sont pas concluants, pourtant j’ai utilisé ton filtre.

- J’ai vu, c’est bizarre, tu n’as réussi qu’à fixer un seul elfe parmi tous tes essais, et on dirait un fantôme tellement il est pâle.

- J’ai réalisé septante-deux photos, et il n’y en a qu’une qui montre quelque-chose. Et puis compare la beauté de la photo couleurs sans filtre et la tristesse de la photo avec filtre : sur la première l’elfe n’apparaît évidemment pas, mais les couleurs sont splendides ; sur la seconde on devine à peine l’elfe, et c’est en noir et blanc ! Je préfère mes dessins en couleurs. A première vue ce matériel me semble inutilisable !

- Il doit y avoir quelque-chose qu’on a pas bien compris dans le maniement de ce filtre… »

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons

Décalées à gauche: les photos prises par Iacchos. Cliquer sur les photos pour les agrandir.

 

 

 

La visite d’un photographe étrange

 

 

Au soir un violent orage éclate. L’ancienne demeure en a vu d’autres. Soudain un éclair éblouissant zèbre le ciel, accompagné d’un coup de tonnerre assourdissant. Aussitôt les lumières s’éteignent. Je sens l’inquiétude d’Iacchos.

 

« - Zut, ce n’est pas tombé loin d’ici !

- Reste ici, Iacchos, je vais chercher des bougies et vérifier les fusibles. »

 

La pièce n’est plus éclairée que par les flammes du feu ouvert. Iacchos se recroqueville sur le fauteuil où il lisait. La lumière revient avant que j’aie eu le temps d’arriver au coffret à fusibles. Au même moment le bruit du battant de la porte d’entrée annonce un visiteur. Je vais dans le hall et ouvre d’un cran la porte. Un homme étrange m’attend. Il semble être venu d’un autre âge, il porte une grande cape d’un bleu sombre indéfinissable et un chapeau noir corbeau trop petit pour sa tête. Sa cape ressemble à une pèlerine des années cinquante.

 

« - Monsieur Itschert ? Je viens suite à votre annonce sur votre blog. J’ai des choses à vous montrer qui, je le crois, vous intéresseront. »

Je surmonte une envie, celle d’un mouvement de recul.

« - Entrez Monsieur, ne restez pas dans la pluie. »

 

L’homme entre, il est plutôt petit. Je l’aide à se débarrasser de sa cape, elle me paraît lourde. Je sens un malaise en moi. Il porte un costume propre mais élimé, comme sa pèlerine son costume est d’un autre âge. J’ai difficile à estimer l’âge de mon interlocuteur même… Je devrais plutôt dire qu’il semble n’avoir aucun âge et ne provenir de nulle part en particulier. Ses souliers sont trempés, je les lui fais enlever selon la coutume de ma Maison et remarque que malgré l’usure extrême de ses souliers ses chaussettes ne sont pas mouillées.

 

« - Vous êtes Monsieur ?

- Mon nom ne vous dira rien, et je préfère qu’il n’apparaisse nulle part. Ces éléments devraient vous suffire : je suis photographe de père en fils et tiens boutique à Anderlecht. Cette boutique a été ouverte par mon arrière-grand-père. Tenez, voici ma carte. »

La carte contient une adresse et un nom de magasin, le nom du propriétaire n’y figure pas en effet. Je fais entrer mon visiteur dans la pièce du salon. Iacchos nous attend, les pieds sur le coussin du fauteuil, les genoux ramenés vers lui servant de soutien pour ses bras croisés et sa tête. Je l’ai rarement vu sur une telle défensive, il ressemble à un chaton aux poils hérissés. Je mets son attitude sur le compte de son caractère ombrageux, toujours méfiant vis-à-vis des visiteurs inconnus.

 

« - Je vous présente : Iacchos, et Monsieur le photographe du magasin * * *. Asseyez-vous près de la table basse, voulez-vous boire quelque-chose de chaud ? Il reste de la soupe…

- Non merci, c’est bien aimable. »

 

Le visiteur passe devant le feu ouvert, et le temps d’un instant son ombre recouvre tout le coin où Iacchos s’est assis. Après un frisson, je m’assieds près d’Iacchos mais un peu en avant comme pour le protéger. Le photographe sort deux anciens albums photos d’une sacoche de cuir que je n’avais pas remarquée l’instant d’auparavant. Il ouvre le premier album et me montre une première série de photos.

 

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons

« Voici mon arrière-grand-père lors d’un de ses voyages. »

 

 

« - Voici mon arrière-grand-père lors d’un de ses voyages. Et voici son magasin le jour de la Sainte Véronique, avec ses quatre employés et lui posant en avant-plan… Maintenant je vous montre le deuxième album. Mon arrière-grand-père s’était spécialisé, lors de ses temps libres, dans la chasse d’elfes à travers toute la Belgique. Bien sûr personne ne le savait, il tenait sa lubie soigneusement cachée.

- Je comprends, d’ailleurs qui l’aurait cru ? Des artistes, passons encore, mais un photographe ? »

L’homme en costume continue imperturbablement son histoire, il n’a pas encore ouvert le second album, il tient une main posée dessus.

« - Dès le printemps il laissait la direction du magasin aux mains de son plus ancien employé et disparaissait dans la nature pendant des semaines. Le voisinage racontait qu’il avait une maîtresse, mais mon arrière-grand-mère savait très bien que sa seule concurrente était la photographie. Les heures qu’il passait à son retour, enfermé dans la chambre noire, ne laissait aucun doute à ce sujet. Il a rempli trois albums de photos étranges, et les a légués le jour de sa mort à mon grand-père. C’est ainsi que ces albums m’ont finalement été transmis par mon père. Voici le premier de la série »

 

Enfin je vois les photos. Ce sont apparemment toutes des photos d’elfes, certes en noir et blanc mais d’une netteté incroyable. Elles sont visiblement très anciennes, elles datent en tout cas d’avant la seconde guerre mondiale. On ne possédait pas à l’époque tous les moyens de trucages que nous avons maintenant. Il n’y a pas de retouche. Ces ailes de papillons, sont-ce des décors ? Mais alors l’environnement aussi doit être un décor, pour être aussi disproportionné par rapport à la taille des êtres photographiés ? C’est impossible à réaliser à cette époque.

 

« - Mais comment ces photos ont-elles été prises ?

- Aucune idée, les photos ont étés transmises mais pas le secret de leur prise. Il y a juste eu l’avertissement de mon arrière-grand-père sur la nature des elfes.

- La nature des elfes ?

- Les elfes ont la faculté de prendre toutes les formes qu’ils veulent, et ne sont pas soumis aux mêmes lois du temps que nous. La relativité du temps et du lieu a passionné toute ma famille depuis bien longtemps… Se pencher sur la nature des elfes était une approche parmi d’autres. Un elfe peut prendre l’aspect d’une personne connue, mais aussi celui d’une personne décédée ou pas encore née.

- C’est à peine croyable ! … Puis-je prendre des photos de votre album ?

- Exceptionnellement je vous permets de photographier deux clichés et de les montrer sur votre blog. Deux, mais pas plus : vous comprenez, c’est un héritage familial que je désire préserver. Ces photos serviront de preuve que les elfes existent réellement. Je ne demande aucune rétribution, il me suffira de pouvoir faire référence à votre blog le jour où je voudrai monnayer certaines de mes photos.

- Iacchos, peux-tu chercher mon appareil photo s’il te plait ?»

 

Je choisis avec soin deux photos : une d’un elfe farceur qui me fait penser à Iacchos même s’il n’y a pas de ressemblance physique entre eux deux. Mais il y a une parenté évidente entre les deux expressions de visage et cela me trouble. Ils ne se ressemblent pas du tout et ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau ! Le choix de la deuxième photo est guidé par une motivation encore plus étrange : il me semble déjà avoir vu un jeune homme qui ressemblait à l’elfe photographié. Pourtant la photo a été prise quand ni moi ni le jeune homme n’étions encore nés ! C’est probablement un tour que me joue mon cerveau : n’avons-nous pas parfois l’impression d’admirer un lieu connu alors qu’on y a jamais été auparavant ?

 

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons

« Je choisis avec soin deux photos : une d’un elfe farceur… » 

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons

"... et une autre où je crois reconnaître un visage déjà vu."

 

 

Une fois le visiteur parti Iacchos entame des recherches sur l’ordinateur :

« - Eric, soit ce photographe est vieux jeu soit son magasin n’existe pas : il n’y a aucune trace de lui sur Internet ! Et que vaut l’autorisation de reproduction s’il n’a pas signé de son nom ?

- Il m’a mis un cachet du magasin et l’a paraphé.

- Montre ? Mais son paraphe n’est qu’un gribouillis ! Tout cela est tout juste bon à être jeté !

- Ah non, pas les photos ! Et en attendant tu as définitivement gagné ton pari, on essayera de susciter un faune. Pour mes photos on devrait juste améliorer les performances du filtre, mais comment ? Où est l’erreur ?

- Bon sang ! Je crois savoir où est l’erreur ! Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ?

 

 

Lire la suite de l'histoire...

 

 

 

Vous aimerez peut-être aussi:

 

Cliquer sur la photo pour voir la note:

 

 


être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons309) Elfes, fées, gnomes, farfadets et faunes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons284) Une maison à Maredret

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

être fantastique,elfe,photo,filtre,elfe farceur,relativité du temps,jeff koons291) Créer du subjectif à partir de l’objectif…

 

 

 

Commentaires

j'aime les photos anciennes on a l'impression de un retour dans le passé c'est magique bisous et bonne journée PS il manque un "r"dans l'une de tes phrases « - Ent...ez Monsieur, ne restez pas dans la pluie. » ;-)

Écrit par : domi | 03/05/2016

Répondre à ce commentaire

Bonsoir chère domi,

Merci pour la précieuse correction: j'ai beau me relire, il y a parfois des erreurs qui passent ;-)

Moi aussi j'aime les anciens albums, j'en ai reçu de très beaux de ma famille... Les photos ont beaucoup de charme!

Bonne soirée, bisous!

Écrit par : Eric | 03/05/2016

bonsoir Eric

quel talent de " raconteur " ( sais pas si le mot existe) tu possèdes
on est plongé dans ton histoire comme caché dans un petit coin et on écoute et on regarde on observe et on se tait..
les photos anciennes ont une chaleur une âme elles sont comme vivantes

un monde merveilleux Eric

bisous et douce soirée

Écrit par : NAYS | 04/05/2016

Répondre à ce commentaire

Bonsoir chère nays,

Je crois que "raconteur" est juste, voir http://www.apple-paille.com/contepourenfants/conteurouraconteur.htm

Conteur serait réservé à une tradition orale selon certains puristes. Mais en réalité je ne crois pas qu'il existe de règle précise.

Près de chez moi il y a une très belle librairie pour enfants qui s'appelle "le rat conteur" :D

Merci pour tes encouragements toujours appréciés ;-)

Bisous, passe une belle soirée avec ce temps magnifique!

Écrit par : Eric | 05/05/2016

Bonsoir chère nays,

Je crois que "raconteur" est juste, voir http://www.apple-paille.com/contepourenfants/conteurouraconteur.htm

Conteur serait réservé à une tradition orale selon certains puristes. Mais en réalité je ne crois pas qu'il existe de règle précise.

Près de chez moi il y a une très belle librairie pour enfants qui s'appelle "le rat conteur" :D

Merci pour tes encouragements toujours appréciés ;-)

Bisous, passe une belle soirée avec ce temps magnifique!

Écrit par : Eric | 05/05/2016

Répondre à ce commentaire

ben, voilà le mot devait se reposer dans un coin de mon cerveau qui en une fois a voulu l'expulser ;)

joli le " rat conteur "

bonne soirée Eric
bissous *

Écrit par : NAYS | 06/05/2016

Quelle étrange atmosphère, à la limite du fantastique, mais ce que j'aime par-dessus tout c'est que tu illustres ton histoire avec des vraies photos ! D'où les tiens-tu ? C'est à croire que les elfes existent ! Tu nous tiens en haleine mon cher Eric, je me pose pas mal de questions ! Passe un très beau dimanche par ce joli mois de mai, je t'embrasse !

Écrit par : Thaddée | 08/05/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.