07/07/2015

289) La fin de la peinture ?

Et si on prenait enfin un peu de recul ?

 

Complété le 24/08/2015

 

église paléochrétienne,aquilée

Aquilée dans le Frioul : église paléochrétienne avec baptistère. Photo © Eric Itschert.

 

Dans l’hexagone il existe une résistance de plus en plus appuyée contre les vieux caciques de l’art contemporain mondain indéboulonnables genre Buren-rayures ou Raynaud-pots-de-fleurs. Le problème avec les Parisiens c’est qu’ils ne connaissent pas les opinions intermédiaires : on doit choisir soit pour un camp soit pour l’autre, sinon on est traité de traître des deux côtés. Or je me méfie des extrêmes. Parmi les « résistants », Jean Clair est tout aussi pathétique quand il décrète la fin de l’art (1), même si d'autres l'ont fait avant lui (2). Tout ce petit monde nombriliste à souhait pense que tout se décide encore à Paris, le centre du monde. Or que ce soit en Asie ou en Afrique, on se fout bien qu’à Paris les uns aient décrété la fin de la peinture et les autres la fin de l’art. En Belgique on s’est contenté de fermer temporairement notre musée d’art contemporain, Marcel Broodthaers peut enfin se reposer en paix. Chez nous ce qui est amusant avec le temporaire, c’est que cela dure. Admirez les échafaudages de notre Palais de Justice à Bruxelles qui sont là depuis tellement longtemps qu’on ne sait plus les retirer.

La fin de la peinture, la mort de l’art, rien que ça ! Ils y vont fort les Parisiens. A quelques centaines de kilomètres de chez eux, à Florence, on continue patiemment à former des élèves en peinture et en sculpture.

 

Il suffit d’une seule décision, individuelle, pour ressusciter la peinture et la beauté.  La peinture est un terrain sans limites, hors du temps.  Depuis l’art rupestre d’il y a plus de 39.000 ans (en Asie) jusqu’à la disparition de l’humanité, ce domaine infini sera toujours exploré, avec ou sans les Parisiens. 

Si des sots et des fats déclarent la fin de la peinture, ils se trompent lourdement: aujourd’hui ce n’est pas la fin de la peinture qu’il faudrait annoncer, mais celle de notre civilisation et des sophismes mondains et mondialisés de l’art dit contemporain. 

D’Aquilée (Aquileia), la seconde ville la plus importante de l’Empire romain, il ne reste plus qu’un petit bourg depuis le passage d’Attila.  Mais non loin de là s’est bâtie Venise, qui à son tour bientôt disparaîtra. 

 

ange,icône,peinture à tempera

Détail d’une icône sortie de mon atelier. © Eric Itschert.

 

Shiva danse, à chaque flamme un monde disparaît, à chaque son un monde naît.  Tant pis si avec moi disparaîtront des savoirs secrets, faute de pouvoir les transmettre.  Je suis optimiste.  Je vois des jeunes artistes recommencer à zéro, tout simplement avec des pigments qu’ils fabriquent eux-mêmes et des liants qu’ils expérimentent.  A Aubechies, lieu d’archéologie expérimentale belge, on a fait venir des sculpteurs africains pour retrouver les bons gestes autour de fours à l’antique. Les nouvelles générations retrouveront le chemin, qu’importe le temps pour y parvenir.  Et dans une extase, elles épouseront la beauté et éprouveront à leur tour ce Présent infini... 

Ils feront un avec Hachem/la Transcendance. 

 

Je vous souhaite à tous, de partout, d’être libres, heureux et en bonne santé !

 

(1) In 'Fondation Agalma - Entretien avec Gérard Régnier (alias Jean Clair)'. Jean Clair nous avait habitués à mieux que cela! Il part d'ailleurs de présupposés tout aussi contestables que ceux de ses contradicteurs...

(2) Citons pèle mêle : « La fin de l’art » texte dans Artpress en 1981, « La fin de la peinture », Müller en 1982, « La fin de l’histoire de l’art », Hans Belting en 1983, « La fin de l’art », Arthur Danto en 1984, qui réitère « Après la fin de l’art » en 1996, « La fin de l’histoire », Francis Fukuyama, « La fin des critères esthétiques », Yves Michaud, et last but not least, pour rire un coup : « La fin de la spéculation » par la presse, unanime, en 2008…  (Merci à Laurent Danchin pour la bibliographie)

 

 

 

peinture rupestre contemporaine,molignée

Peinture rupestre contemporaine dans la vallée de la Molignée (Belgique).

Photo © Eric Itschert.

 

 

 

 

Vous aimerez peut-être aussi:

 

Cliquer sur les photos pour accéder aux notes:

 

 


aquilée,église paléochrétienne,jean clair,fin de la peinture,icône,tempera,peinture rupestre,art contemporain,arthur danto,hans belting,yves michaud158) De Chirico

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


aquilée,église paléochrétienne,jean clair,fin de la peinture,icône,tempera,peinture rupestre,art contemporain,arthur danto,hans belting,yves michaud149) Mélancolie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aquilée,église paléochrétienne,jean clair,fin de la peinture,icône,tempera,peinture rupestre,art contemporain,arthur danto,hans belting,yves michaud154) L'insoutenable légèreté du numérique