17/07/2013

247) Le Tireur d’épine

… aux Musées Capitolins.

 

 

tireur d épine,photo,sculpture,garçon nu,musées capitolins,rome,spinario,bronze,cneius martius,capitole

Le Tireur d'épine, photo © Eric Itschert / Sabam

 

Comme promis dans une note précédente, je vous montre aujourd’hui quelques photos de la version la plus connue du Tireur d’épine, celle qui se trouve aux Musées Capitolins à Rome. Le Tireur d’épine se dit Spinario en italien.


La sculpture

Il s’agit d’une sculpture en bronze. Elle représente un jeune homme nu assis sur un rocher. Le garçon est occupé à retirer une épine de son pied gauche. Cette sculpture réalisée probablement dans le courant du Ier siècle avant J.-C. suscite plein de polémiques et d’hypothèses. En effet, sa tête et son corps dénotent de styles différents. Cette sculpture est conçue selon des modèles hellénistiques plus anciens, des IIIe-IIe siècle avant J.-C. pour le corps, et du Ve siècle avant J.-C. pour la tête (« style sévère », aspect hiératique). Suivant la coutume de fabrication des sculptures de cette taille et de cette époque, le Tireur d'épine est composé de plusieurs parties fondues séparément puis soudées : le corps et le rocher qui lui sert de base constituent un premier morceau, le bras droit un deuxième et la tête un troisième. Il y a des traces de cuivre rouge sur ses lèvres, et ses yeux sont à l’origine incrustés d'ivoire ou de marbre, avec les iris marqués par de la pâte de verre. Ces incrustations donnaient une apparence étonnamment vivante et mystérieuse à la sculpture.


Son histoire

La sculpture est donc une réplique romaine basée sur des modèles hellénistiques plus anciens. On sait qu’au Moyen-Age elle est placée devant le palais du Latran à Rome parmi d'autres sculptures antiques célèbres dont celle de l’empereur Marc Aurèle. A cette époque déjà on en retrouve des reproductions, certaines sont censées personnifier le mois de mars parmi les cycles représentant les mois de l'année. Le Tireur d'épine est parvenu sur le Capitole en 1471. Il fait partie d’une donation des bronzes du Latran réalisée par le Pape Sixte IV pour le peuple Romain. La pose très gracieuse du garçon surpris dans un geste inhabituel en fait une des œuvres les plus admirées et les plus copiées de la Renaissance italienne. Cette œuvre devenue emblématique fascine ensuite de nombreuses générations d'artistes jusqu’à aujourd’hui.


Interprétation quant au personnage représenté

L’interprétation la plus attachante quant au garçon représenté est la suivante : il est un héros de l'histoire légendaire romaine, il s’appelle Cneius Martius et est berger. Ce jeune garçon sauve Rome en portant au Sénat un message urgent. Il ne se serait arrêté pour extraire l'épine qui blessait son pied qu'après avoir accompli sa mission.

Bien sûr ce n’est qu’une légende collée sur une sculpture qui a ses origines en Grèce, et des tas d’autres histoires et conceptions moralisantes sont attachées à cette sculpture par de pieux Catholiques, si ce n’est par l’Eglise de Rome elle-même.

 

 

tireur d épine,photo,sculpture,garçon nu,musées capitolins,rome,spinario,bronze,cneius martius,capitole


 

tireur d épine,photo,sculpture,garçon nu,musées capitolins,rome,spinario,bronze,cneius martius,capitole

Le Spinario, photos © Eric Itschert / Sabam