18/02/2008

65) Abrégé de mythologie crétoise et grecque (3).

65) Abrégé de mythologie crétoise et grecque (3).

 
C) ICARE L’ADOLESCENT AERIEN ET AILE.


Il y a pourtant un cas intermédiaire dont je voudrais parler: Icare.

Ce mythe a un symbolisme ambivalent : Icare est un sot ou un héros…

 

icaredessin1bl010

 Ci-dessus, dessin d’Icare avant l’envol (50cm X 34,5cm) sur papier marouflé sur carton. © Eric Itschert.


J’ai évoqué ce mythe à travers le tableau de Breughel, au n° 54, F) LA SPIRALE : LE LABOUREUR DANS LA CHUTE D’ICARE. Pour relire le texte et se souvenir du mythe, cliquer sur le tableau de Breughel avant de continuer ce texte-ci.


icare750

 

Ce tableau de Breughel (1) et son double se trouvent tous deux à Bruxelles, un au Musée David et Alice van Buuren et l’autre au Musée d'Art ancien (Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique).

Pour moi, la chute d'Icare est intéressante car Icare est un héros. Il traverse bel et bien le miroir du labyrinthe, mais trop brutalement.  Peut-être n'était-il pas prêt ?  Il se situe entre Thésée et Ariane, il a au moins osé sa quête de manière plus authentique, plus aérienne mais aussi plus radicale que Thésée.

 

Ci-dessous, détails du dessin d’Icare avant l’envol. Divers matériaux ont étés utilisés : crayons de couleur, graphite, mine de plomb, aquarelle, encre noire, Rötring, plumes teintées, cire à cacheter, cire d’abeilles, corde de lin © Eric Itschert. 

Copie de icaredessin1bl022

 

 

Le symbole d'Icare est donc fort ambivalent. Une autre version du mythe raconte que du temps du roi Minos il n'y avait que des navires à rames, et pas de voiles donc pas de conscience de la nature du vent et du 'ntr'. C'est Dédale qui invente la voile, pour s'enfuir de l'île.  Il y a donc prise de conscience de la force du vent.


Copie de icaredessin1bl024



 

 

 

 3333 007

 
 
 Mais Icare chute car il perd le contact avec la matière.  Son passage à travers le miroir de l'envers se fera donc inconsciemment.  Ariane est celle qui a atteint l'équilibre total entre l'esprit et la matière, un tel équilibre qu'elle se marie avec un 'ntr' même, s'unit à lui pour ne former plus qu'un dans une extase physique et spirituelle, et atteint l'immortalité.

 

De là mes titres : Thésée la force brute, Icare l'adolescent aérien et ailé… et Ariane ou l’Amour et la Justesse victorieuses de la mort. 

 
 
 Copie de icaredessin1bl023
 
 
Copie de icaredessin1bl028

Pour clore la série sur la spirale et le labyrinthe, je posterai la semaine prochaine une version moderne de l’histoire de la chute d’Icare…

 

 

(1) Breughel – désattribution : complété le 10 décembre 2011 : depuis lors les deux tableaux représentant la chute d’Icare ont étés désattribués. Ils n’auraient pas été peints par Breughel ni même par un de ses élèves. Leur qualité tellement reconnue auparavant serait soudainement devenue « médiocre ». Bizarre, vous avez dit bizarre? Je déteste ces modes où l'on attribue et désattribue des tableaux à tour de bras. Cela me donne envie d’être grossier : je n’en ai absolument rien à cirer ! Rappelons-nous ce splendide tableau « Le verrou » de Jean-Honoré Fragonard : il a été attribué à ce peintre, puis désattribué puis réattribué ! Au mieux cela sert à la gloriole éphémère d’histrions de l’art qui n'ont rien trouvé d'autre pour se faire remarquer, au pire cela sert à dévaloriser un tableau pour l’acquérir à bon prix et le revaloriser une fois acheté. Pour ma part je n’ai pas ce fétichisme idiot et absurde de notre époque pour les noms. D’ailleurs cela est en contradiction totale avec certaines autres modes de notre temps. Pour donner un exemple : le kitschissime Jeff Koons, la coqueluche des nouveaux riches, ne réalise aucune « œuvre » lui-même mais les fait exécuter par ses « collaborateurs professionnels » (lire : « ses petits esclaves»). C’est d’ailleurs tout à fait dans sa logique : il a d’abord été longtemps courtier en matières premières à Wall Street, autre « métier » où l’on fait travailler les autres pour soi. So what??? Un tableau nous parle ou pas. Peu importe le nom de celui qui l’a peint, finalement… 

21:31 Écrit par Eric dans Symbolisme | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : thesee, ariane, icare, labyrinthe | |