08/12/2015

298) La lecture inachevée, suite

La composition du tableau

 

jeune homme nu,peintre belge,lecture inachevée,composition,plans géométriques,surface,couleur,jaune,bleu,rouge,gerrit rietveld

« La lecture inachevée », détail, tableau à l’acrylique sur toile, 60 cm X 60 cm, photo © Eric Itschert

 

Cette note est la suite de la précédente.

 

La composition de ce tableau est le résultat d’une préparation minutieuse. Cette fois j’ai travaillé avec des papiers de couleurs et des petits bâtons rouges de section carrée. Les papiers étaient bleus et jaunes, sur un fond de gris. La silhouette brune de mon personnage a été rajoutée en fin de parcours. Il fallait créer un équilibre entre le bleu et le jaune, contrebalancé par l’élément rouge.

 

 

Une influence issue de mes études d’architecte.

 

Lors de mes études supérieures j’ai été fortement impressionné par l’architecture de Gerrit Rietveld. Cet architecte fit partie du mouvement « De Stijl ». La Maison Schröder, entrevue lors d’un voyage à Utrecht, fut une révélation pour moi. Rietveld réintégrait la couleur dans les façades de sa maison en des plans géométriques simples et purs. Quelquefois j’ai appliqué ce type de recherches dans des tableaux, dont celui-ci. Peintre belge à la croisée des cultures latines et germaniques, je suis naturellement influencé par des courants venus des Pays-Bas proches.

 

 

Deux droites divisent le tableau.

 

Finalement, après bien des essais, j’ai décidé de diviser la surface du tableau en quatre par une horizontale et une verticale. L’horizontale devait donner un segment de droite à l’assise suffisante, placée pas trop loin du bord inférieur du tableau selon la règle des 1/3 - 2/3. La verticale devait diviser le tableau en parts égales, fragmentant l’attention du spectateur en deux, créant une tension entre le paysage et la table. Deux sixièmes de la surface, à droite, sont consacrés au dialogue entre le jaune et le bleu (A). Un sixième de la surface à gauche sert à porter des segments de rouge (B), contrepoids aux rectangles colorés jaune et bleu. Les segments de rouge sont support du jeune homme placé dans l’ombre…

 

 

Tout doit être clair et évident sauf le lecteur.

 

Tout doit être clair et évident sauf le lecteur, qui est dans l’incertitude de comment son livre va se terminer. Etant donné qu’il s’identifie complètement à l’histoire de son livre, il est inachevé et vague. Le paradoxe est qu’il est le personnage principal du tableau selon le titre, et qu’en réalité il est à peine représenté et dans l’ombre. Des orchidées blanches sont éclairées par une source lumineuse que l’on ne voit pas, elles servent de contrepoids à la lumière émanant de la fenêtre (C). Elles prennent la première place dans le tableau, reléguant le jeune homme au second plan.

 

jeune homme nu,peintre belge,lecture inachevée,composition,plans géométriques,surface,couleur,jaune,bleu,rouge,gerrit rietveld

 ... reléguant le jeune homme au second plan ...

 

 

 

Si vous avez aimé cette note, vous aimerez peut-être aussi :

Cliquez sur les photos ici-bas pour suivre les liens :

 

 

peintre belge,lecture inachevée,composition,plans géométriques,surface,couleur,jaune,bleu,rouge,gerrit rietveld,jeune homme198) « Méditation »

La composition d’une autre de mes toiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

peintre belge,lecture inachevée,composition,plans géométriques,surface,couleur,jaune,bleu,rouge,gerrit rietveld,jeune homme141) L’abstraction

Cinq compositions abstraites : 'Fleur bleue', 'Velours couché rouge', 'Fleur vénéneuse', 'Monochrome jaune assassiné par une pierre pi et sa comparse le segment de droite noir', et enfin 'Combat inégal entre le bleu et le jaune deux à un'

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

peintre belge,lecture inachevée,composition,plans géométriques,surface,couleur,jaune,bleu,rouge,gerrit rietveld147) Des pleins et des ombres

Deux compositions photo : une composition faite de lumière, et une composition géométrique.