25/12/2010

181) Plus aucune trace d’Icare à Bruxelles

 

181) Plus aucune trace d’Icare à Bruxelles

 

(Voir la première note concernant cette intervention)

 

S60D3910.JPG

 

 

Il y avait encore quelques Icares dans des bars, mais ils ont étés décrochés. En ce qui concerne les affiches, les peintures au pochoir et les dessins à la craie, il fallait aller dans des lieux désaffectés ou un peu retirés au cœur même de Bruxelles, dans des ruelles ou des impasses. Il y en avait par exemple dans la petite rue de la Violette à un jet de pierre de la Grand-place, ou dans des ruelles donnant sur la Place Saint Catherine…

 

 

S60B3917.JPG

 

 

 

Tout a disparu tellement vite, que je n’en ai même pas gardé une trace photographique. Mais photographier, n’était-ce pas un peu trahir le coté éphémère du projet ? J’ai quand même réalisé une petite reconstitution de l’évènement petite rue de la Violette, pour mettre en tête de cette note, et une reconstitution d'une peinture au pochoir ci-dessous. Cette dernière a vécu sa courte vie dans le quartier Sainte-Catherine.

 

 

 

bruxelles,petite rue de la violette,place sainte catherine,saint michel,archange,tout nu,icare,dessins,affiches

 

Le dessin original de ce graffiti a été présenté lors de l’exposition « Traces d’Icare » à la Galerie Fayla en avril 2009. Ce dessin a été photographié puis la photo a été traitée à l’aide de Photoshop. Le traitement a pour résultat de séparer des plages de couleurs. Ensuite le résultat est agrandi, et sert de poncif pour les pochoirs. Un pochoir est réalisé par couleur. Chaque pochoir est réalisé dans du carton et est imprégné d’huile de lin cuite avec ajout de siccatif… Concernant la peinture, voir note précédente.


 

Tout a disparu ? Mais, me direz-vous, quel est cet être volant au-dessus de la Place Sainte Catherine ? De dos on pourrait croire voir l’Archange Saint-Michel tout nu combattant le diable. Mais de face on voit que l’être ailé a un sexe, or ni les anges ni les archanges n’en auraient? En tout cas je puis vous assurer qu’il ne s’agit pas d’Icare…


 

 

jeune-homme-aile-tout-nu.JPG

 

Ci-haut et ici-bas: statue de l'archange Saint-Michel réalisée par le sculpteur belge Pierre-Jean Braecke (1858-1938) en couronnement de la Fontaine Anspach. Dans une optique laïque, le sculpteur a représenté l'archange entièrement nu et sexué. La fontaine se trouve au bout du plan d'eau occupant l'espace entre le quai aux Briques et le quai au Bois à brûler, à l'opposé de l'église Sainte Catherine.


Toutes les photos copyright Eric Itschert/Sabam 

 

etre-aile-nu.JPG