10/12/2007

49) La marelle.

 

 

La marelle et le labyrinthe dans mes tableaux. 

 

(Voir les numéros 45 à 48 avant de lire ce texte)

 

 

chat-marelle

 Pour voir le tableau en entier, cliquer sur l'image. © Eric ITSCHERT

 

Le jeu de la marelle ou le labyrinthe sont présents dans certains de mes tableaux et reflètent mon attirance pour ces symboles. Ils invitent à une lecture symbolique non seulement de l’élément présenté, mais de tout le tableau. Je crois à la magie d’un tableau. Je crois qu’un tableau peut changer notre regard sur nous et sur le monde qui nous environne.

 

Je lis tout ce qui est marelle, spirale, jeu de l’oie et labyrinthe comme symboles d'un lieu de passage, comme image de la vie et de la mort-passage, comme symboles d’un lieu initiatique.

 

  

A) ABORDONS LE JEU DE LA MARELLE PAR QUELQUES EXEMPLES.

 

 

marelle-dessin

 

 

En haut à gauche, une marelle où l'on part de la terre pour aller vers la lune… et où on doit revenir vers son point de départ (retour)

 
En haut à droite, la marelle la plus classique qui se joue bien souvent comme celle de gauche, mais le parcours le plus logique s'arrête au paradis. On pourrait lire 'ENFER' comme 'FAUX ENVERS' pour une lecture plus constructive…

 
En haut au centre, et ci-bas, une marelle 'en escargot', plus utilisée en Allemagne du nord qu'en France, où l'on part de la périphérie pour aller au centre, comme nos jeux de l'oie actuels: le centre est l'arrivée, le lieu où la transformation s'est accomplie, le lieu d'où on ne revient pas…

 

 

marelle-spirale-photo

 Photo © Eric ITSCHERT

 

 
 
Ci-bas une marelle classique
 
C'est une marelle à 10 cases. La lune est entourée des quatre éléments air-terre-eau-feu.

 

marelle-coco

 Photo © Eric ITSCHERT